voir la carte

L'île Femme, l'une des plus chères au coeur des Polynésiens, se découpe comme un papillon aux ailes déployées, dans un vaste lagon en forme de coeur. Les deux îles aux massifs volcaniques qui la composent, en effet, s'étendent, assez symétriques, de part et d'autre de l'isthme qui les relie.

Sur une superficie de près de 80 km², Huahine Nui, la Grande, et Huahine Iti, la Petite, offrent les mêmes pentes veloutées à l'exubérante végétation sauvage, les mêmes motu, ilôts coralliens plantés de cocotiers, sur le récif à l'Est, et , soulignant le récif Ouest, un identique trait éblouissant formé par l'écume des longues vagues bleu indigo qui se brisent sur les coraux.

Huahine Iti ne possède qu'un volcan, dont le sommet, Pohue Rahi, atteint 460 m. Plus élevée, Huahine Nui, culmine à 669 m avec le mont Turi, souvent nimbé de nuages. C'est sur Huahine Nui que se trouve Fare, la capitale ensommeillée de cette île magique dont les habitants vivent au rythme du soleil, de l'océan et...de leurs envies. Ils sont environ 6313, ces habitants de Huahine, nonchalants, indépendants, très hospitaliers, vivant dans de jolies maisons roses, vert d'eau ou bleu céleste, enfouies dans leurs jardins fleuris près des tombes familiales. Ils cultivent la vanille, exploitent le coprah, pêchent dans le lagon des poissons bleu canard qu'ils accrochent en grappes et aux arbres du quai.

Avec le lac sacré de ses anciens rois-magiciens, son superbe « fare Pote » sur pilotis, case de réunion admirablement restaurée, ses nombreux marae aux puissants monolythes gravés, avec ses traditions bien vivantes, Huahine, encore si secrête...Est si envoûtante!